Les 17 différences majeures entre Sydney et Paris (Part 2/3)

Vous l’attendiez tous, voici la suite des différences entre Paris et Sydney.

Tenue vestimentaire

On ose tout !

Les filles se baladent sans aucun complexe en shorty de sport moulant en plein cœur de la city (d’un autre côté elles n’ont pas beaucoup de complexes à avoir… enfin jdc…). Idem pour les mecs qui se baladent en marcel/short/tongs tranquilou.

Pour les soirées, c’est pareil. J’ai croisé un mec en costume rouge fluo d’un côté, blanc nacré de l’autre, tel double face dans batman, et des nanas en combinaison « oiseau » de la tête au pied, avec un bec d’ibis … #toutvabien.

Et je n’ai pas parlé des tenues plus traditionnelles de boulot. Les filles en jean baggy pour aller au boulot, ils ne connaissent pas ici. C’est tailleur jupe (très court) de rigueur #l’été #toutcatoutca
 

Urbanisme

Sydney est bâtie sur le schéma d’une ville américaine. C’est à dire que l’hyper centre ville correspond à la city avec des building énormes, cf New York. Et les banlieues sont immenses mais uniquement composées de petites maisons, ce qui fait plus penser au stéréotype de Miami.
 

Les Français

Ah ben si, c’est pareil qu’à Paris. Il y en a autant ici qu’à Paris… Pas plus tard qu’hier soir, il y avait un groupe de français un peu beauf (genre les chtits à St Tropez) qui se débriefaient sur leurs conquêtes de la veille dans une rame de train. Un brésilien parlant français a commencé à leur parler. Ils n’avaient pas réalisés qu’il n’y avait que des français dans la rame. Bizarrement, ça blaguait beaucoup moins après.
 

Transport en commun

Ca coûte un bras, voire même les deux. Le tarif normal d’un billet est autour de 8$… Autant vous dire que le 1er truc qu’on m’a dit au Backpacker c’est qu’il n’y avait pas une seule personne parmi les étrangers qui prenait le véritable tarif.

Ensuite il n’y a pas d’équivalent du métro. Il y a seulement le train (qui ressemble plus au RER) , le bus et le ferry. Les 3 sont gérés par la même entreprise mais les tickets ne sont valables que pour l’un ou l’autre #pratique. Exemption faite des billets « multi »  à 15$ l’unité qui donnent le droit de circuler n’importe où et en illimité pour une journée.
 

Horaires de boulot

Les Australiens ne sont pas des acharnés de boulot, mais alors vraiment pas. Ils privilégient avant tout leur vie personnelle et si une deadline n’est pas tenue… la terre ne vas pas s’arrêter de tourner, on verra ça demain. Les horaires dans la city sont autour de 8h30-17h30. A 17h30, ils enfilent leurs tenues de sport pour faire un tour à la salle, normal quoi.
 

Démarches administratives

Rien à voir avec la bureaucratie française. Ici,

  • obtenir son visa Working Holiday prend 20 minutes sur Internet
  • ouvrir un compte en banque se fait en 1 heure
  • obtenir sa CB prend 3 jours
  • un virement se fait instantanément
  • avoir son Tax File Number (équivalent du numéro de sécu américain) prend 3 jours se fait sur Internet
  • passer son RSA (certificat pour servir de l’alcool) prend 6 heures

 

Les « petits week-end »

Ca n’existe presque pas ici. Forcément le moindre petit week-end est à 2000 km de distance. Pour les blindés, c’est régate en bateau dans la baie, les autres se contentent de la plage #lavieestdure. Et sinon pour une semaine de vacances, c’est direction Bali.
 

La pluie

Asian style, à nouveau. Quand il pleut, ça ne plaisante pas. Équivalent à des pluies de moussons. Des mares de 30cm de fond se forment dans les rues de la city. Même avec un parapluie, au bout de 30sec. on flotte dans ses chaussures. Il n’y a plus aucun train/ferry qui marche. Et en général, les australiens ne vont pas travailler ces jours-là 🙂

La pluie, ça ne plaisante pas

Avr 23 2013

Étiquettes : , , , ,

1 COMMENT
  1. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça donne envie d’aller faire un ptit tour là-bas ! Ça sent bon les vacances tout ça.

    04-24-2013, 4:16 Reply
standardPostTransition
Perhaps the network unstable, please click refresh page.
JustOz.it